Chaire de recherche du Canada sur les enfants transgenre et leurs familles

À propos

Depuis quelques années, un bon nombre de projets sur les expériences vécues par les enfants et les jeunes trans et non binaires ont été proposés.   Cela dit, les recherches visant à mieux comprendre leurs réalités et celles de leurs familles, qu’elles soient biologiques, adoptives, substituées ou choisies sont majoritairement produites en anglais et sont parfois produites à partir d’une perspective pathologisante.

Les projets menés au Québec par la Chaire de recherche du Canada sur les enfants trans et leurs familles, ainsi que par les chercheur.e.s qui y sont associé.e.s à travers l’équipe de recherche sur les jeunes trans et leurs familles visent à produire des données probantes, bilingues, et souvent contextualisées aux réalités vécues dans la province et au pays.

La Chaire et son équipe ancrent leurs travaux dans les perspectives transaffirmatives, qui sont construites sur une vision non binaire du genre, allant donc au-delà du masculin/féminin, et non pathologisante, misant sur l’accompagnement, et sur le respect de l’autodétermination et l’expertise des personnes sur leur vie (Pullen Sansfacon 2015; Médico et Pullen Sansfacon 2018; KeoMeyer et Ehrensaft 2018). L’approche transaffirmative repose sur la possibilité de vivre dans le genre le plus réel ou qui rend la personne le plus à l’aise et de l’exprimer sans restriction, limite ou rejet (Hidalgo et al., 2013). Afin de favoriser leur épanouissement général, la Chaire et son équipe vise donc à développer une compréhension innovante et plus globale des expériences des enfants et des jeunes trans et de la diversité des genres, tout en prenant en compte l’ensemble des enjeux sociaux, structurels, et relationnels qu’iels vivent.

La Chaire de recherche a aussi pour but de consolider les expertises déjà existantes (principalement produites en anglais), et combler certaines lacunes issues des difficultés de traduction des concepts encore en émergence dans la francophonie quant à ces dernières.